L’installation pilote du contrôleur eBikeMaps prend de l’ampleur !

Il y a quelque mois, nous avons partagé avec vous notre vision de l’évolution du vélo électrique dans cet article et notamment le développement du contrôleur connecté eBikeMaps.

Vous avez été nombreux à marquer votre intérêt et à nous demander des nouvelles. Nous avons donc décidé dans cet article d’exposer les points d’avancement de notre installation pilote à Grenoble.

Pourquoi une installation pilote ?

En tant qu’utilisateurs, nous sommes tous les jours sur nos vélos électriques équipés du contrôleur eBikeMaps et donc testons nous même les briques technologiques que nous développons en avant première. Vous pouvez retrouver quelques sorties des membres de l’équipe sur eBikeMaps : en famille en loisir, pour se rendre en montagne pour grimper ou courir, en Suntrip ou simplement pour aller travailler).

Le développement du contrôleur eBikeMaps est complexe et coûteux. Il est donc particulièrement important de rapidement valider les progrès. En tant que développeurs, nous avons forcément un biais d’usage. Une fois le fonctionnement technique garantie, il est également important de tester la valeur d’usage des services connectés développés (personnalisation de l’assistance, garantie de destination…) auprès d’un échantillon d’utilisateurs variés.

C’est dans ce cadre que depuis le début de l’aventure eBikeLabs, nous travaillons de manière privilégiée avec l’atelier Cyclolivine concernant le développement de notre contrôleur connecté pour vélo électrique.

Témoignage de Sébastien Bouquain, gérant de l’atelier Cyclolivine, qui a installé près de 100 contrôleurs eBikeMaps

L’atelier Cyclolivine

L’atelier Cyclolivine assemble, entretient et répare des vélos électriques sur-mesure selon vos besoins. Sébastien Bouquain, gérant de l’atelier et précurseur du développement du vélo électrique, nous accompagne depuis le début pour tous nos montages de vélos électriques. Que ça soit pour nos vélos personnels, les vélos de l’entreprise, ou les prototypes de nos clients.

Nous partageons des valeurs communes sur notre vision du développement du vélo électrique en terme de performance, usage et durabilité. C’est pourquoi Sébastien équipe d’un contrôleur eBikeMaps tous les vélos électriques sur-mesures qu’il réalise. C’est un atout considérable. Pour chaque évolution du firmware (déjà la version 37 !) nous avons un cycle de retour utilisateur très court. De plus, nous avons  la chance de pouvoir rencontrer régulièrement les utilisateurs du contrôleur eBikeMaps. Cela nous permet de faire de la recherche et du développement proche du terrain.

Pour profiter dès à présent de nos derniers développements, n’hésitez-pas à contacter Sébastien pour un vélo électrique sur-mesure.

Notre vision de l’évolution du vélo électrique

Il y a quelques années, nous avons commencé à utiliser le vélo électrique comme mode de transport principal. Si nous avons été plus que convaincu par la solution de mobilité et de loisir, nous restions sur notre faim à propos des contrôleurs et services proposés par la filière.

C’est à notre avis sur ces aspects qu’il existe la plus grande marge de progression dans les années à venir. Nous avons donc initié un grand chantier pour monter en compétence sur ces sujets et développer notre propre solution orientée utilisateur (basée sur l’expérience de notre usage et une grande liberté sur la conception).

Dans la vidéo ci-dessus, découvrez les grandes lignes du contrôleur eBikeMaps. Le contrôleur est l’organe électronique entre la batterie et le moteur, c’est ce qui pilote la puissance en temps réel. Découvrez dans la suite de cet article notre vision et les développements en cours.

 Poursuivre la lecture

De l’évolution des batteries pour vélo électrique

La qualité des batteries pour vélo électrique a connu une progression significative ces 10 dernières années. Ces belles améliorations reposent à la fois sur la progression des densités énergétiques des chimies utilisées mais aussi sur l’industrialisation de la filière et les progrès de l’électronique embarquée.

1. L’évolution de la densité énergétique

Les technologies des batteries lithium progressent avant tout en densité énergétique. Il y a 10 ans, les chimies proposées par les industriels avaient des densités énergétique de l’ordre de 100 Wh/kg. On trouve aujourd’hui de nombreuses cellules à plus de 200 Wh/kg !

Cela signifie qu’une batterie de 600 Wh qui correspond à une très forte capacité dans le domaine du vélo électrique peut peser de l’ordre de 3 kg. Plutôt qu’une surenchère, parfois marketing, au nombre de Wh dans les batteries, nous pensons que des batteries de 200 Wh de 1kg pourraient être extrêmement pratiques pour les personnes ne pouvant pas stocker en permanence leur batterie sur leur vélo et donc ayant besoin de la porter pour la garder avec eux. Dans cette gamme on trouvera par exemple la batterie bouteille 200 Wh pour VAE (1,3 kg et environ 0,5L) de chez Keyde ou encore le range extender de BMZ.

Batteries Keyde

La batterie Keyde conçu à l’image d’une gourde d’eau (200wh,1.3 kg)

Il faudra par contre avoir une chimie sélectionnée en fonction des courants de décharge prévus pour éviter une surchauffe des cellules et un vieillissement accéléré. Il existe en effet tout une gamme de chimies proposant des compromis entre densité de puissance et densité d’énergie.

Compromis entre la densité énergétiqu et la densité de puissance

Il existe un compromis entre la densité énergétique (l’énergie que peut fournir une batterie durant un trajet) et la densité de puissance (la puissance que peut délivrer instantanément une batterie sans perdre significativement en rendement).

Par ailleurs, les technologies qui proposent aujourd’hui des densités d’énergie supérieurs à 250 Wh/kg sont encore à l’état de prototype de recherche et il nous semble donc optimiste d’espérer des bouleversements significatifs durant les 10 prochaines années.

 Poursuivre la lecture

Moteur roue ou moteur pédalier? Que choisir…

Il y a de nombreux moteurs de vélo électrique différents, certains sont intégrés à la roue, d’autres au pédalier. Nous discutons ici des avantages et inconvénients de chacun afin de vous aider à choisir entre un moteur roue ou un moteur pédalier.

Les moteurs pédaliers ont l’avantage d’avoir un très bon rendement indépendamment de la vitesse du vélo (grâce à la transmission) à condition de bien utiliser ses rapports de vitesse mécanique (ce qui n’est souvent pas le cas chez les cyclistes débutant). Le moteur peut également profiter de la suspension du vélo ce qui est plus confortable sur des routes en mauvais état.

moteur pédalier

Crédit photo: Hans Dorsch

Les moteurs pédaliers possèdent aujourd’hui d’une manière générale les meilleurs technologies d’assistance ce qui les rend très agréable d’utilisation dès le premier coup de pédale. Ce type de moteur nous semble la solution adaptée pour les personnes souhaitant s’acheter un vélo électrique pour faire des sorties VTT, pour effectuer des trajets avec des fortes pentes ou également en cas de charges importantes avec une assistance garantie.

Un autre point positif est les faibles courants de décharge qui ne réduisent pas prématurément la durée de vie des batteries. Cependant, l’intégration est plus complexe (géométrie du cadre spécifique) et donc le prix plus élevé. De plus, l’utilisation de la transmission cycle limite la puissance transmissible et il est judicieux de couper la puissance lors des changements de vitesse pour ne pas trop abîmer la transmission.

Nous sommes également inquiets du manque d’évolutivité de certains systèmes intégrés qui imposent parfois une communication propriétaire entre les composants. Leur non-obsolescence est conditionnée à la bonne volonté du constructeur de système de motorisation de fournir des pièces de rechange à des prix acceptables. Il faut donc être vigilant sur la possibilité et le coût du remplacement de certains composants, notamment de la batterie.

 Poursuivre la lecture